QUESTIONS FRÉQUENTES

Est-ce que signer avec un enfant entendant peut retarder le langage?

La Communication Enrichie Par les Signes a cette particularité, à la différence de la LSF, d’accompagner les mots par les signes issus de la LSF.
Trois canaux sont utilisés en même temps pour communiquer : le canal oral, avec les mots, et le canal visuel et gestuel avec les signes.
Les bébés utilisent déjà de façon naturelle les signes pour communiquer, les signes ne sont que le prolongement de ce langage gestuel qui motive pour développer le langage.

Pourquoi les signes puisque de toute façon il va parler ?

Si l’on prend l’exemple du quatre-pattes chez l’enfant, c’est une phase nécessaire et  stimulante pour marcher et non pas un frein ! Les signes seraient au langage ce que  le « quatre-pattes est à la marche !
La Communication Enrichie Par les Signes offre la possibilité à l’enfant à partir de 6 mois, de s’exprimer, d’être compris grâce aux signes et de façon ludique et amusante avec des comptines, des jeux simples.
Les bébés reproduisent les gestes par mimétisme. Grâce aux signes, accompagnés de la parole, l’enfant associe plus facilement le geste aux mots, aux situations dans lesquelles ils sont employés.
Les signes sont à la fois un outil et une motivation pour développer le langage.
On peut approfondir cette association du signe-mot et poursuivre la ceps par la suite pour accompagner l’enfant  dans les apprentissages de base des concepts abstraits tels que les nombres, l’alphabet, les couleurs, les jours de la semaine, les mois, les heures…

 

A quel âge peut-on commencer à signer ?

On peut signer dès la naissance d’un enfant, tout en sachant que ce n’est qu’à partir de 6 mois environ qu’il va commencer à reproduire le signe pour ensuite l’associer et le reproduire.

Combien de signes peut-on proposer aux bébés ?

La communication avec les signes et leur transmission repose sur la motivation des parents et la répétition.
Il est conseillé de choisir 2 à 3 signes et de les répéter chaque fois que vous utilisez ce mot. Un exemple : les signes { EAU} et { ENCORE} : plusieurs fois par jour, je propose un biberon d’eau à mon enfant en accompagnant ces deux signes à la parole.
Il ne faut donc pas surcharger l’enfant avec trop de signes au début et lui laisser le choix de s’approprier tel ou tel signe et garder avant tout la notion de partage, de plaisir et de complicité avec des comptines, des jeux..

Comment faire le lien avec les autres membres de la famille à la maison ?

Les enfants ont une grande capacité d’adaptation !
Si le projet d’enrichir sa communication est suivi par toute la famille, bébé en sera d’autant plus stimulé !
Si ce n’est pas le cas, alors il saura s’adapter à cette communication et relation privilégiée avec cette personne.

Peut-on instaurer des signes dans la communication avec un enfant handicapé ?

La Communication Enrichie Par les Signes s’est révélée être un outil puissant pour les troubles, retards et difficultés de langage.
Là où les mots trouvent leur limites, les signes sont comme un pont qui s’érige entre le monde de ceux qui s’expriment et ceux qui ne le peuvent pas.
Le projet de ceps pour un enfant handicapé doit être accompagné par la famille, les institutions, l’école…

Le fait de pratiquer les signes donnent-ils à l'enfant plus de capacités ?

Des études aux États-Unis ont permis de démontrer, dans les années 70′, que les enfants Coda (enfants entendants nés de parents Sourds) développaient plus de capacités pour parler, lire, écrire et ce de façon précoce. De là est né le concept des Baby Sign devenu les « Bébés Signeurs » largement pratiqué et répandu, dans les crèches et les écoles.
L’interactivité que les signes impliquent de façon ludique, des chansons, des histoires, des jeux, enrichissent à la fois la communication et la relation.
En impliquant son corps, ses mains, ses expressions, l’enfant prend plus vite confiance en lui. Les capacités d’apprentissage et de mémorisation sont stimulées et optimisées avec la gestuelle et le mot simultanément.
Mais la finalité de la pratique des signes reste avant tout le partage, la communication et l’épanouissement de l’enfant !
Si l’enfant ne signe pas, il ne faut pas le forcer ! Ça ne veut pas dire pour autant que ça ne marche pas ou encore que votre enfant n’est pas « doué ».. au contraire, cela peut vouloir dire que ce que vous lui proposez pour développer le langage lui convient et le rend à l’aise avec les mots.

 

Certains s'expriment bien avec les mots, doit-on pour autant arrêter de signer avec eux ?

Il nous faut nous adapter au rythme de l’enfant et continuer à signer s’il nous le propose. Cela permet d’entretenir un lien et une complicité. privilégiés.
Lorsqu’un enfant signe et chante une comptine, bien souvent il est valorisé et suivi par l’entourage, frères, sœurs, cousins, grands-parents, nounou…

A VOTRE TOUR ! Posez-nous vos questions Nous sommes à votre écoute !

E-mail: cepsignes@gmail.com
Tél: +336 85 27 60 20
SIRET : 820 119 501 // N°D.Activité de Formation : 93040086904 // APE : 8559B